Envie de participer ?

Anaëlle FLORENT (junior, 19 ans) et Lucie MAUNIER (cadette, 16 ans), toutes deux sélectionnées en équipe de France jeunes pour disputer la Junior cup à Catez en Slovénie du 17 au 22 mai 2021, ont chacune ramené une médaille d'argent à l'issue du tournoi par équipes. En individuel, Anaëlle se classe 9e ex-aequo, après avoir disputé les 1/16e de finales, tandis que Lucie se classe 8e après les 1/4 de finale.

  Junior cup de Catez (Slovénie) : Anaëlle FLORENT et Lucie MAUNIER médaillées par équipe !

Nos deux archères sont pensionnaires du Pôle France de Bordeaux, et sont entraînées par Jérôme AURAIX. Elles sont auparavant passées par le Pôle Espoirs de Nantes, et surtout, sont toutes deux issues de l'école de tir à l'arc du club de Challans, où elles ont découvert ce sport en 2012 pour Anaëlle et 2014 pour Lucie.

Vous pouvez retrouver leur interview du 28 avril sur la radio NOV FM ici et la composition des équipes de France ici

Cette sélection récompense le travail de chacune d'elles, mais également celui de tous les entraîneurs du club, qui oeuvrent depuis de nombreuses années pour hisser les jeunes à un niveau départemental, régional ou national, selon la motivation et les capacités de chacun, et assurer le renouvellement du label ETAF ( Ecole du Tir à l'Arc Français) décerné au club par la Fédération sans interruption depuis 2011.

Pour le plaisir, ci-dessous un extrait du commentaire fait par Alain BOSSARD sur le site du club suite au concours d'Aizenay en ... décembre 2014 !

Et l'on présentait une nouvelle canette... Croyez-moi, on n'a pas fini de cancaner avec Lucie. Elle se distingue déjà en se faisant "gruger" de 10 points pour son premier concours : 482 sur le papier, 492 dans la cible. Après 3 mois de tir, c'est exceptionnel pour une benjamine 1ère année, les observateurs unanimes sont impressionnés par la maîtrise et les acquis techniques de la demoiselle. C'est promis, dès qu'on lui aura appris à sourire (nous y sommes bien arrivés avec Sarah), on publie sa photo !  A ce propos avec Lydie, l'on se disait que sur les 120 canetons qui sont passés entre nos mains, cela faisait seulement le 4ème dont on pressent dès les premières séances le talent ou l'inné qui laissent entrevoir de grandes perspectives. Attention, le talent justement n'exclut surtout pas le travail !

Comme quoi, un encouragement peut changer le cours d'une vie, les entraîneurs sont comme les professeurs, ce sont des éducateurs avant d'être des techniciens !


Commentaires

JEAN HALNAUT le jeudi 27 mai à 12:20

Le travail, la seule recette.

Bravo à toutes les deux, je vous souhaite un bel avenir ... personnel et sportif.

Philippe Renaud le mercredi 19 mai à 09:04

Tous mes encouragements à Annaelle et Lucie. Philippe Renaud 

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.